La technologie Fibre

La fibre, le très haut débit à la vitesse de la lumière

Qu’est-ce que la fibre ? Il s’agit d’un lien optique constitué de fils en verre ou en plastique, de l’épaisseur d’un cheveu. Cette technologie offre un débit de 1 Gbit/s descendant, soit un peu plus de 45 fois le débit maximal permit par l’ADSL (22 Mbit/s). Contrairement à l’ADSL et au VDSL, la fibre optique n’est pas sensible aux perturbations électromagnétiques et son signal n’est pas atténué par la distance entre le site du client et le point de raccordement.

Il existe différents réseaux fibre en France, que l’on appelle FTTx (Fiber to the x, où x désigne le point de raccordement du client). Leur déploiement se décide en fonction de l’environnement et des besoins locaux.

Schéma différence FFTx

 

  • FTTH (Fiber to the Home) : ce réseau apporte la fibre jusqu’au domicile d’un particulier ou au site d’une entreprise.

Il s’agit d’un lien optique tiré jusqu’à un boîtier Optical Network Termination (ONT). Un site éligible possède un point de branchement optique déjà mis en place par l’opérateur d’infrastructure de la région. Le point de terminaison optique (PTO) est installé chez le client par OVH, si ce n’est pas déjà fait, et l’ONT est alors branché. Celui-ci permet de traduire le signal optique en signal électrique, afin d’y connecter le modem.

OVH propose le réseau FTTH, avec un débit descendant jusqu’à 1 Gbit/s et un débit montant jusqu’à 250 Mbit /s. Cela permet une lecture vidéo en haute définition, ainsi que le traitement de tâches courantes simultanées dans le cadre d’une connexion internet pour un usage professionnel.

Les flux sont mutualisés aux points de mutualisation (PM). L’intérêt de ce réseau, qui peut donc être partagé entre plusieurs utilisateurs, est son coût optimisé. Il est ainsi plus abordable que les autres réseaux FTTx. Le débit, bien que mutualisé, ne subit pas d’affaiblissement par rapport à la distance entre le site du client et le point de raccordement au réseau.

L’architecture classique est la suivante :

Schéma de mise en place
  • FTTE (Fiber to the Enterprise) : ce réseau apporte la fibre jusqu’à l’entreprise, avec un lien dédié.

Cette architecture se différencie du FTTH par le lien client entre le PM et le NRO, qui n’est pas partagé mais dédié à un seul client. Ce réseau profite de l’optimisation des coûts liée à la mutualisation du FTTH, tout en assurant une bande passante et un flux garantis. Le nombre d’utilisateurs du réseau n’a donc pas d’impact sur le débit du client en FTTE. Ce type d’offre s’accompagne généralement d’une garantie de temps de rétablissement (GTR).

  • FTTO (Fiber to the Office) : ce réseau apporte la fibre jusqu’au bureau, avec un lien physique dédié et un débit symétrique.

Bien que proche de l’architecture du FTTH, le réseau FTTO n’est pas mutualisé. Il s’agit d’une solution adaptée à une entreprise de taille conséquente et ayant de forts besoins de bande passante symétrique. Comme le réseau n’est pas partagé, le coût est totalement supporté par l’entreprise, ce qui implique des tarifs conséquents. Un lien physique dédié est tiré entre le backbone de l’opérateur et le local du client. Son débit est garanti et symétrique, c’est-à-dire que le débit montant est équivalent au débit descendant. Ce type de réseau profite généralement d’une GTR.


En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies afin d'assurer le bon déroulement de votre visite et de réaliser des statistiques d'audience.
En savoir plus et gérer les cookies.

Ok