LE VDSL

L'Internet

Très haut débit





VDSL2 : accédez à l'Internet très haut débit


Augmenter son débit internet sans fibre optique


Le VDSL fait partie des technologies DSL (Digital Suscriber Line), elle relie l’abonné au NRA grâce aux câbles de cuivre utilisés pour la téléphonie analogique. Technologie DSL la plus rapide, le VDSL2 permet d'atteindre des très hauts débits de données sur les lignes téléphoniques traditionnelles. Pas besoin d’installation de fibre optique ou d’autre matériel, votre ligne téléphonique vous permet déjà de profiter du VDSL !



Pourquoi le VDSL est-il plus rapide que l’ADSL ?


L’ADSL2+ peut délivrer un débit (IP) maximum de 22 Mbps en descendant et 0.8 Mbps en montant (1), tandis que la vitesse du VDSL2 peut atteindre les 92 Mbps dans un sens et 36 Mbps de l’autre. Or, VDSL et ADSL reposent sur les mêmes principes et les mêmes contraintes physiques de la paire de cuivre.

Qu’est-ce qui expliquent ces différences de débit ? Techniquement, c’est la bande de fréquence utilisée pour générer et propager les signaux (ondes) sur la paire de cuivre qui va définir les limites. Plus la bande de fréquence est large, plus elle inclut de haute fréquence et plus le débit atteignable est important. Cependant, plus les fréquences sont hautes, plus elles sont affectées par la distance ce qui impacte fortement le débit. Utiliser une bande de fréquence large permet de proposer de meilleurs débits sous réserve que le client ne soit pas trop éloigné du NRA (moins de 1.2Km). Il suffirait donc d'utiliser des fréquences élevées et se situer près du NRA pour bénéficier des meilleurs débits ?

Ce n’est pas aussi simple… D’abord il y a quelques contraintes techniques, dans la mesure où les fréquences ne peuvent pas être poussées librement sans conséquence. Le comité expert cuivre a donc effectué des tests, pour déterminer quelles fréquences étaient utilisables et sous quelles conditions, afin qu’elles cohabitent sans perturbation sur le réseau existant.

Ainsi, il a fallu attendre plusieurs années avant que le VDSL soit envisagé puis finalement validé officiellement le 26 avril 2013.



92 Mbps en dowload et 36 Mbps en upload


La norme VDSL ayant été découpée en 8 profils, 7 ont été autorisés (8a, 8b, 8c, 8d, 12a, 12b, 17a). Le profil qui offre au VDSL2 une vitesse maximale, le 17a, permettra à OVH de proposer des débits utiles (IP) jusqu’à 92 Mbps en download et 36 Mbps en upload.

Le profil 30a, qui correspond à des débits de 120 Mbps et 60 Mbps n’a pas été validé par l’ARCEP suite aux tests effectués par le Comité d’Expert Cuivre, en raison des risques de perturbations. Celles-ci sont dues à la fréquence nécessaire pour atteindre de telles performances.



De réels gains de performance au rendez-vous !


Environ 40% des lignes reliées à un NRA OVH surfent en VDSL, ce qui permet à OVH Télécom de confirmer que les gains en débit réellement obtenus par les utilisateurs VDSL 2 sont conformes aux prévisions théoriques. Une nouvelle possibilité d’augmenter son débit internet.

Les premières données relevées à différentes distances du NRA démontrent toutes une nette augmentation en upload et en download des débits internet. En témoignent les captures d’écran des espaces client de 2 abonnés OVH. À 195 m du NRA, cet utilisateur lillois bénéficie du très haut débit à 100 Mbps en download et de 24 Mbps en upload. Des performances multipliées par 3 par rapport aux capacités offertes par une connexion ADSL en descendant, et par 20 en montant.



Ces performances réelles correspondent aux débits théoriques fournis par le test d’éligibilité VDSL d’OVH : 96 Mbps en download et 26 Mbps en upload.




À presque 1 km du NRA, cet utilisateur parisien profite de 51 Mbps en download et de 9 Mbps en upload. Malgré la distance, les performances de sa ligne restent bien supérieures à l’ADSL.



Les débits théoriques annoncées par le test d’éligibilité correspondent, là aussi, aux débits réels :




OVH Télécom invite donc les internautes à tester sans plus tarder l’éligibilité de leur ligne au VDSL sur http://www.ovhtelecom.fr/vdsl/



(1) Accès à Internet ADSL avec un débit descendant maximum constaté de 22 Mbps. Débit atteignable sur des lignes inférieures à 300m, en l'absence de perturbations. Le débit descendant est en général de 1 à 15 Mbps et le débit montant en général inférieur à 1 Mbps.







Devenir partenaireEspace clientWebmailSupport

En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies afin d'assurer le bon déroulement de votre visite et de réaliser des statistiques d'audience.
En savoir plus et gérer les cookies.

Ok
Haut de page